Quelles sont les phases du cycle du sommeil ?

Août 8, 2022 Phases

Le sommeil est tout un cycle et peut se décliner en plusieurs phases. Il est construit d’une manière plus ou moins complexe. Ce n’est donc pas une ligne droite qui part de coucher jusqu’à votre réveil. En effet, lorsque vous vous reposez, votre cerveau et votre corps sont toujours en activité. Cependant, beaucoup de choses se produisent pendant que vous dormez. Découvrez ici les principales phases du sommeil qui existent.

La phase de l’endormissement

La phase de l’endormissement est la première phase du cycle du sommeil. C’est l’étape pendant laquelle vous commencez généralement par tomber dans les bras de Morphée. Considéré comme une phase de perte de conscience, l’endormissement se définit notamment par une diminution lente du tonus musculaire. Toutefois, il est important de préciser qu’il se différencie grandement de l’inconscience totale grâce à une réception sensitive toujours en marche.

Aussi, l’activité cérébrale diminue et laisse place à des ondes appelées ‘’thêta’’. Elle laisse aussi place à de faibles amplitudes, entremêlée de ‘’pics’’ d’ondes alpha. Ces dernières sont des ondes de grande amplitude couplées à l’éveil. Ce qui voudra dire que pendant que vous dormez, vous pouvez vous réveiller suite à un bruit. Même si vous sentez une odeur de brûlure par exemple, c’est possible de vous réveiller aussi. Si quelqu’un vous touche, vous pouvez inévitablement vous réveiller rapidement. Parce que même si les muscles se relâchent, le tonus musculaire quant à lui demeure présent.

La phase de l’endormissement est une période de passage entre l’état de veille permanente et celui du sommeil. Petit à petit, votre corps et votre esprit vont baisser d’un cran. De plus, votre respiration deviendra plus lente et vous allez commencer par somnoler. Vos yeux commenceront par faire des mouvements sous des paupières bien closes. Lorsque cette transition débute, elle peut prendre jusqu’à 20 minutes si rien ni personne ne vous dérange. Ensuite, le cycle suivant va commencer.

La phase de sommeil lent léger

Normalement, lorsque vous dormez, vous sombrez dans la phase de sommeil lent léger. Elle se déroule en plusieurs stades.

Stade 1

À ce stade, c’est le début du sommeil et vos sens sont toujours assez réceptifs. Un toucher ou un bruit peut facilement vous réveiller. Néanmoins, vous allez tomber rapidement dans le sommeil lent léger. Pendant cette période, votre corps est notamment moins à l’écoute des mouvements extérieurs. Vos yeux vont se fermer et votre respiration va ralentir. C’est le stade durant lequel le cerveau se met petit à petit en veille. Vous allez commencer par véritablement somnoler et vos muscles vont se relâcher. Cela vous permettra d’entrer progressivement dans votre sommeil.

Durant ce stade, vous pouvez ressentir des soubresauts ou avoir la sensation de tomber par terre. C’est quelque chose qui entraîne surtout quelques mouvements périodiques de vos membres. Vous pouvez ainsi banalement vous réveiller et reprendre le cycle depuis le début. Afin de favoriser bien l’endormissement, ce stade nécessite de bonnes conditions. Ce qui vous amène parfois à la chercher de la meilleure position pour dormir.

Stade 2

La phase de sommeil léger dure généralement entre 5 et 20 minutes. Si cela dépasse 30 minutes, alors il est possible que vous ayez un souci de sommeil. À ce stade, une analyse électroencéphalogramme d’un dormeur montre la présence des ondes thêta lentes avec de ‘’complexes K’’. Par contre, les ondes de l’éveil n’existent plus. Ce qui fait que le sommeil devient plus profond. Toutefois, vous pouvez vous réveiller à tout moment, peut-être à cause d’une lumière ou un bruit. Selon les experts, cette étape correspond notamment à 50 % du temps de votre sommeil total.

En revanche, c’est une durée qui a tendance à devenir de plus en plus conséquente pendant une nuit normale de sommeil. Le sommeil lent léger est une phase qui montre que vous êtes bel et bien endormi. Néanmoins, elle nécessite spécialement du calme. Vous devez vous assurer que rien ni personne ne vienne perturber cela. Ainsi, vous allez obtenir une meilleure continuité du cycle.

La phase de sommeil lent profond

Pendant cette phase, le corps est complètement endormi et le sommeil devient de plus en plus profond. Elle est caractérisée par quelques facteurs clés.

Les principales caractéristiques

Durant la phase de sommeil lent profond, la pression artérielle diminue ainsi que le rythme cardiaque. La respiration devient plus lente et régulière et le métabolisme de base est ralenti. De plus, les muscles sont entièrement lâchés et les mouvements oculaires deviennent inexistants. Le corps bouge à peine et le cerveau est totalement endormi. Il devient alors plus difficile pour ce dernier de capter des stimulations extérieures. Ce qui veut dire que même s’il y a un bruit ou si vous êtes exposé à une lumière, vous allez continuer à dormir.

Le sommeil lent profond comme réparateur

La phase de sommeil lent profond est sans doute le plus réparatrice. En effet, c’est justement en ce moment que le corps récupère de la fatigue de la journée accumulée. Pendant cette phase, tout l’organisme en profite pour se régénérer. Généralement, rien ne vient perturber cette étape et vous avez plus de chances de vous sentir en forme à votre réveil. C’est un moment indispensable qui permet à l’organisme de reprendre ses forces pour reconstituer son énergie.

Pour les sportifs, c’est un remède naturel qui contribue à leur récupération. Un sommeil profond est important, voire indispensable aux bonnes performances de ceux-ci. En effet, si un homme doit passer une bonne journée, cela dépend en partie de la qualité de la phase de sommeil profond. Très importante, elle représente environ 20 à 25 % du temps global de sommeil. Il faut toutefois préciser que cette phase est souvent longue en début de nuit et s’affaiblit doucement par la suite.

La phase de sommeil paradoxal

La phase de sommeil paradoxal est composée de plusieurs stades

Un stade entre l’activité et le sommeil profond

Encore appelée REM pour ‘’Rapid Eye Movement’’, cette phase correspond notamment à une période pendant laquelle les mouvements oculaires sont plus rapides. Exactement comme la phase profonde, elle prend en compte au moins 20 % du temps de sommeil pour une nuit. Durant ce stade, l’activité cérébrale devient notamment intense tout comme si vous êtes en éveil. Il est possible de parler de sommeil agité dans certaines conditions. C’est pourquoi au réveil, vous remarquez généralement une grande activité oculaire.

Bizarrement, malgré tout cela, vous allez rester endormi. En effet, la phase s’accompagne d’une immobilité indescriptible des muscles, tout comme s’ils sont paralysés. C’est ce qui vous protège et vous permet d’ailleurs de ne pas vivre vos rêves dans la réalité. Durant cette phase, vous pouvez présenter des signes d’éveil et de sommeil profond de façon simultanée. Raison fondamentale pour laquelle la phase prend le nom de sommeil paradoxal.

Le nom ‘’sommeil paradoxal’’ désigne ainsi l’opposition entre le fait de dormir totalement et de rêver souvent, tandis que le corps reste immobile. La phase dure majoritairement un quart d’heure, environ 20 minutes si c’est trop.

La phase de sommeil paradoxal comme le moment des rêves

Cette phase est la période pendant laquelle vous rêvez fréquemment. C’est pourquoi elle est fréquemment appelée ‘’le sommeil des rêves’’. Durant cette phase, les rêves sont fréquents et riches. Ils ne durent pourtant jamais aussi longtemps comme l’on pensait, juste quelques secondes. Et c’est justement tout le côté paradoxal et fascinant du phénomène.

Toutefois, il est important de savoir que les rêves peuvent également arriver en début de la nuit, donc au commencement du cycle. Ces derniers peuvent aussi vous revenir facilement en mémoire. Par contre, ceux du sommeil profond peuvent être rapidement oubliés. C’est pourquoi vous avez souvent l’impression d’un sommeil sans rêves à votre réveil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.