Le cycle du sommeil chez l’adulte

Août 8, 2022 Général

Le cycle du sommeil chez l’adulte

rnrn rnrn rnrn

L’être humain consacre un tiers de son existence sur terre au sommeil. Chez l’adulte, le repos du corps se manifeste par un enchaînement de cycles qui peut prendre diverses formes. Les médecins se basent sur ce mécanisme pour identifier les causes des troubles du sommeil dans la nuit. C’est pourquoi vous devez maîtriser votre cycle pour être alerté le plus vite possible si celui-ci est troublé. Découvrez toutes les informations à connaître pour évaluer la qualité de votre sommeil.

Quelles sont les phases du cycle du sommeil ?

Le sommeil, c’est tout un processus mettant en activité le corps et le cerveau. Du coucher au réveil, l’endormissement est caractérisé par une succession de phases. Un cycle débute par l’endormissement et se termine par un sommeil paradoxal. Chaque cycle est constitué au total de 4 différentes phases.

La phase de l'endormissement et le sommeil lent léger

L’endormissement est une phase de transition qui sépare l’éveil du sommeil. Elle commence dès que vous êtes couché et vos yeux sont fermés. En ce moment, vos muscles se relâchent et les battements du cœur ralentissent.

Parallèlement, la respiration s’adoucit aussi et cela vous permet de passer au sommeil lent léger qui occupe la moitié de la nuit. Cette étape se caractérise le plus souvent par un état de soubresauts qui dure en moyenne 15 minutes par cycle. Si vous constatez une augmentation considérable de cette durée, consultez un médecin, car il est probable que cela soit de l’insomnie.

Le sommeil lent profond

Le sommeil profond débute tout juste après le sommeil lent léger et se caractérise par un ralentissement de l’activité cérébrale. Dans cet état, le dormeur devient insensible aux bruits qui pourraient venir de l’extérieur. C’est pourquoi il est difficile pour lui de se réveiller au cours de cette étape du sommeil.

Ici, vous n'observez aucun dysfonctionnement au niveau du rythme cardiaque et de la respiration. S’il en est ainsi, c’est parce que le corps récupère et se retrouve dans un état détendu. Cette phase du sommeil occupe 20 % de la durée totale du sommeil, ce qui équivaut à 30 minutes pour chaque cycle.

Le sommeil paradoxal

Le sommeil paradoxal se caractérise par une intensité de l’activité cérébrale similaire à ce qui se produirait si le dormeur était en éveil. Toutefois ici, le corps est complètement immobile et se trouve dans un état de relâchement.

Cela explique pourquoi le dormeur a plus de facilité à rêver au cours de cette étape du sommeil. La fin du sommeil paradoxal correspond au moment où vous vous êtes réveillé. Notez que cette dernière phase occupe en moyenne 20% du temps de sommeil, soit 10 minutes pour chaque cycle.

Comment calculer le cycle du sommeil ?

La durée du sommeil varie principalement en fonction de l’âge du dormeur. Cela dit, les professionnels de santé conseillent aux adultes de dormir pendant 7 heures, 8 heures ou 9 heures chaque nuit.

Sachez que pour l'adulte, il faut 5 cycles au minimum pour un sommeil réparateur, soit 7 heures par nuit. Il est également conseillé d’aller au lit au plus tard à 23 h 30. C’est une heure que les scientifiques préconisent en raison des activités qui commencent le plus souvent à 8 heures ou 10 heures chez les Français.

Le calcul du cycle est le seul moyen qui permet de savoir si vous respectez le cycle normal du sommeil. Pour ce faire, vous devez noter chacune de vos heures de réveil et d’endormissement pendant une semaine en comptant le week-end. Vous obtenez donc un échantillon de données qu’il faudra examiner pour connaître votre temps de sommeil.

Ensuite, vous devez soustraire l’heure de l’endormissement de l’heure du réveil afin de déterminer la durée du cycle pour chacune des journées. Pour connaître le cycle, il suffit d’additionner les durées récentes et diviser le résultat par le nombre de jours, soit 7 pour une semaine.

Le cycle du sommeil chez l’adulte

Les différents stades du sommeil (endormissement et sommeil lent léger, sommeil profond et sommeil paradoxal) s'observent chez l’adulte. Chacune des phases reste identique pour tous les cycles mais leurs organisations dépendent de l'âge et de l’individu. C’est pourquoi plus une personne vieillit, plus son sommeil profond diminue et ses éveils nocturnes augmentent. Ainsi, tous les adultes ne sont pas égaux lorsqu’il s’agit du sommeil.

Les deux catégories de dormeurs adultes avec des cycles différents

Notez que les adultes sont regroupés en deux grandes catégories : les petits dormeurs et les gros dormeurs. Les petits dormeurs peuvent passer jusqu’à 6 heures de sommeil. Les gros dormeurs quant à eux, dorment pendant 10 heures de temps avant de se sentir reposés. Pour bien dormir, le cycle moyen de sommeil pour un adulte est de 5 heures. Néanmoins, les exigences familiales et les contraintes professionnelles ne facilitent pas la détermination du cycle moyen de sommeil.

Les phases du cycle sont identiques pour les dormeurs adultes

Chez tous les adultes, le cycle commence par un sommeil lent léger pendant lequel il est très facile de se réveiller. La deuxième phase quant à elle est le sommeil lent profond. Ici, il est difficile pour le dormeur de se réveiller, car cette étape du sommeil le rend insensible aux sollicitations extérieures. Avant la troisième phase qu’est le sommeil paradoxal destiné aux rêves, l’adulte transite d’abord par un sommeil lent léger.

Avantages du sommeil profond chez l’adulte

Chez l’adulte, le sommeil profond et le sommeil paradoxal sont efficaces pour le mécanisme de consolidation de la mémoire. C’est au cours de ces deux phases que le cerveau envoie les informations qu’il a stockées dans la mémoire. Le sommeil profond est aussi un moyen pour l’élimination des dysfonctionnements de l’organisme.

Les médecins conseillent ce sommeil pour son efficacité face à certaines maladies comme le diabète. Comme astuce, vous pouvez faire une activité physique deux heures avant l’endormissement. Cela permet de profiter pleinement des avantages du sommeil profond.

Explication du schéma d’un cycle du sommeil

Si vous êtes dans l’incapacité de lire un graphe qui traduit l’évolution du cycle du sommeil, sachez qu’il n’y a rien de compliqué. D’abord, vous devez jeter un coup d’œil sur les données utilisées pour l’opération. Généralement, un schéma de cycle du sommeil met en relation les différentes phases d’un cycle et une durée en heures.

Un cycle correspond à une succession des quatre différents stades du sommeil. Le premier stade qualifié de N1 correspond au passage de l’éveil au sommeil qui n’est rien d’autre que l’endormissement.

Après 15 minutes, le stade suivant appelé N2 apparaît et permet de confirmer si le sujet est vraiment en train de dormir. Cette phase dure 20 minutes et correspond au sommeil léger qui donne l’impression au dormeur d’être dans le vide. Après vient le stade N3 que les médecins qualifient de sommeil à ondes lentes. C’est le sommeil lent profond qui dure en moyenne 90 minutes et qui ne permet pas au dormeur de se réveiller facilement. Le stade R du sommeil (sommeil paradoxal) survient enfin pour marquer la fin du premier cycle du sommeil.

Notez qu’un cycle dure en moyenne entre 90 et 100 minutes. Le nombre de cycles pour chacune des nuits doit être compris entre 4 et 6 cycles. Cela dit, tout dépendra de la durée du sommeil. Plus le temps de sommeil est élevé, plus le cycle de sommeil augmente. Toutefois, la première moitié des cycles du sommeil se différencie des autres par sa richesse en sommeil lent profond (stade N3). L’autre moitié est composée d’une alternance de sommeil des stades N2 et R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.